Combien coûtent les environnements de travail en 2023 ?

L’IDET a récemment dévoilé les résultats de son dernier benchmark pour les professionnels des environnements de travail, les « Buzzy Ratios 2023 (exercice 2022) ». Ils révèlent les dépenses moyennes de la filière exprimées au m2, par poste de travail et par collaborateur. Jetez un premier coup d’œil aux résultats…

Chaque année, les Buzzy Ratios ont pour objectif d’apporter un éclairage sur les coûts des environnements de travail en France, en s’appuyant sur un historique de données de plus de 20 ans. Ce benchmark, qui se fonde sur les données A-1 des entreprises, analyse les tendances à moyen et à long terme sur l’ensemble de la filière. Pour ce faire, le Pôle Etudes & Prospective de l’IDET a examiné les résultats de 2022 provenant de presque 120 sites, issus de tous les secteurs d’activités et de toutes les régions de France. Ces sites totalisent environ 2 millions de m², 100 000 postes de travail et plus de 120 000 collaborateurs.

En moyenne, les environnements de travail ont coûté environ 732 euros par m², 13 658 euros par poste et 12 726 euros par collaborateur. Ces chiffres représentent des baisses de près de 1 % par et de 2 % par poste sur la période 2017-2022. Cependant, entre 2021 et 2022, les dépenses dans les environnements de travail ont augmenté de 8 % par m², de 9 % par poste et de 10 % par collaborateur notamment en raison de l’inflation. Le budget-type de l’IDET pour la filière intègre de nombreux secteurs d’activité, dont l’immobilier, l’exploitation technique et fonctionnelle, les services aux collaborateurs, les moyens & équipements – dont les déplacements -, et la masse salariale interne.

Comme les années précédentes, l’immobilier reste la principale source de dépenses, en grande partie en raison de la hausse constante des coûts des loyers et des assurances, ce qui exerce une grande pression sur les budgets des donneurs d’ordres. De plus, les moyens et équipements connaissent une hausse depuis 2021 – notamment les déplacements – en raison de la reprise partielle des voyages d’affaires après la pandémie. L’exploitation des bâtiments a également connu une hausse, principalement liée à l’augmentation des coûts de l’énergie et des revalorisations salariales. En revanche, les services aux collaborateurs connaissent une diminution depuis 2017, influencés par la remise en question des modèles de restauration et par l’optimisation de certains processus avec la digitalisation.

Dans la prochaine campagne, la hausse des coûts demeurera une préoccupation majeure pour la filière. En effet, l’instabilité géopolitique et la crise énergétique auront probablement des répercussions sur l’ensemble de l’économie française. De plus, de nombreuses entreprises mettront en œuvre des projets visant à améliorer la qualité de leurs espaces et services afin d’encourager le retour au bureau et de renforcer leur image en tant qu’employeur de choix. A cela s’ajoutera la nécessité de s’adapter aux impératifs à la fois réglementaires et climatiques. Cependant, malgré les difficultés rencontrées, l’expérience passée nous prouve que les DET peuvent stabiliser leurs coûts, les maintenant en dessous du taux d’inflation tout en améliorant le confort, le bien-être et la performance dans leurs entreprises.

Vous voulez en savoir plus ? Pour vous procurer le pack intégral des Buzzy Ratios, il vous suffit de remplir le bon de commande en allant sur le site internet de l’IDET (www.idet.fr). Pour ce faire : cliquez sur l’onglet « S’informer », puis sélectionnez « Benchmarks Buzzy Ratios », et enfin téléchargez le bon de commande.

Pour toutes questions concernant les Buzzy Ratios, n’hésitez pas à contacter le pôle études & prospective de l’IDET: etudes@idet.fr !

Actualités